Chronologie de la psychologie scolaire

DATES

ETAPES

2002

Circulaires du Ministère de l’Education Nationale définissant la politique de l’Adaptation et de l’Intégration Scolaire (AIS).
L’AFPS participe aux travaux préparatoires à la fondation d’une Fédération des Organisations de Psychologues .

2001

L’AFPS assure la gestion des Etats Généraux de la Psychologie .Paris mars 2001.1200 participants .
L’AFPS organise avec l’ANPEC ,le 24e colloque international de psychologie scolaire à Dinan. Création du comité européen de l’ISPA.

2000

L’AFPS envoie une forte délégation aux USA pour promouvoir le prochain colloque de l’ISPA en France .

1999

Congrès de Nancy: développement des orientations européennes et internationales .

1998

Célébration du 25e anniversaire de l’ISPA.

1997

L’AFPS présente le  premier « Manuel Pratique de Psychologie en Milieu Educatif « 

1997

Création de la CNCDP (Commission Nationale Consultative de Déontologie des Psychologues).

1997

Cellules d’écoute départementale. BO n° 30

1996

Nouveau Code de Déontologie AEPU/ANOP/SFP.

1995

Circulaire sur les horaires et l’inspection des psychologues scolaires.

1994

Note de Service : Conseil départemental de formation, représentation des psychologues scolaires. BO n° 10 du 10/03/94.

1992

Création des Classes d’Intégration Scolaire (CLIS) se substituant aux classes spécialisées intégrées – dont les classes de perfectionnement – modalités de sélections psychologiques des élèves de ces classes.

 1991

Définition des missions des psychologues scolaires (premier texte officiel publié).

avr-90

Création des Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté (R.A.S.E.D.) qui se substituent aux G.A.P.P.

22-mars-90

Décrets d’application de la loi du 25/07/85 fixant les conditions d’utilisation du titre de psychologue.

sept-89

Création du Diplôme d’Etat de Psychologue Scolaire (D.E.P.S.) en dérogation des dispositions de la loi du 25/07/85 et des décrets du 22/03/90 entraînant un recours au Conseil d’Etat de la part de l’ANOP.

Création des centres de formation de Lyon et Lille ; suppression de celui de Besançon.Décision de reprise du recrutement et de la formation pour 1990-1991.

1987

Rapport de l’Inspection Générale sur les G.A.P.P.

1986

Arrêt du recrutement et de la formation des psychologues scolaires dans l’attente de la sortie des décrets d’application de la loi du 25/07/85 et des conclusions de l’enquête ministérielle sur l’évaluation des G.A.P.P. réalisée en 87 et 88.

nov-85

Délibération de la C.N.I.L. : Modalités de collectes d’informations nominatives en milieu scolaire. J.O. n° 267 du 17/11/1985.

25-juil-85

Loi assurant la reconnaissance et la protection du titre de psychologue.

déc-83

Création de l’Association Nationale des Organisations de Psychologues (A.N.O.P.), faisant suite à la Coordination Nationale des Organisations de Psychologues fondée en 1980.

1979

Rapport Héritier : rôles des personnels des G.A.P.P. (non publié).

1976

Circulaire précisant les modalités d’action des G.A.P.P. dans la prévention des inadaptations.

1974

Suppression du centre de formation de Caen.

1970

Circulaire sur la prévention des inadaptations.Création des Groupes d’Aide Psycho-Pédagogiques, des sections et classes d’adaptation. les psychologues scolaires sont désignés comme membres des G.A.P.P.

1969

Création du Centre de Recherche de l’Education Spécialisée et de l’Adaptation Scolaire (C.R.E.S.A.S.) dirigé par M. Stambak et M. Vial.@

1968

Création par H. Gratiot-Alphandery à Aubervilliers du laboratoire de psychologie en milieu scolaire.La S.F.P. préconise la création d’un corps unique de « Conseillers psychologues » réunissant psychologues scolaires et conseillers OSP.

1962

Création de l’A.F.P.S.Adoption par la Société Française de Psychologie d’un code de déontologie.

3èmes journées d’études de la psychologie scolaire.

Création de centres de formation dans les universités d’Aix en Provence,

Bordeaux, Grenoble, Besançon, Caen.

1961

• Circulaire définissant les missions des psychologues scolaires (non publiée au B.O).• Création du diplôme (d’Université) de Psychologie scolaire.

• Une trentaine de stagiaires détachés à Paris pour 2 ans d’études.

1960

Reprise du recrutement et de la formation des psychologues scolaires – instituteurs sous l’égide de Jean Petit, Inspecteur Général de l’enfance inadaptée.

sept-54

Le nouveau Dr des Services d’Enseignement de la Seine met fin à l’expérience des psychologues scolaires parisiens du 1er degré – arrêt du recrutement et de la formation.

1951

Création d’une première association des psychologues scolaires qui éditera jusqu’en 1954 une série de bulletins ronéotés qui, avec les numéros spéciaux de la revue « Enfance », publieront les recherches effectuées dans les écoles et les lycées par leur groupe de travail.Les psychologues scolaires de l’Isère se constituent en service départemental.

déc-50

2èmes journées d’études de la psychologie scolaire à Grenoble.

déc-49

1res journées d’études de la psychologie scolaire à Sèvres.

1948

Création par G. Monod (Dr de l’enseignement secondaire) des premiers postes de psychologie scolaire dans les lycées parisiens.

juin-47

Parution du rapport Langevin-Wallon qui fonde la profession du  psychologue scolaire avec un triple objectif :• aider à l’adaptation réciproque de l’écolier et de l’école,

• assurer le dépistage et l’aide aux enfants handicapés,

• étudier les conséquences psychologiques des méthodes et des programmes pédagogiques.

Ouverture du 1er Centre Psycho-Pédagogique du 2e degré au lycée C. Bernard (Paris) par G. Mauco.

1946

Nomination dans les écoles primaires parisiennes des 7 premiers psychologues scolaires par L. David, Directeur des Services d’Enseignement de la Seine.

1945

Démarrage à l’Institut de Psychologie de Paris, d’une expérience de formation de psychologues scolaires. Bernard Andrey occupe à Grenoble le 1er poste de psychologie scolaire.

1944 à 1947

Travaux de la Commission Langevin-Wallon pour l’élaboration d’un plan de réforme scolaire démocratique.