Préparation aux concours d’entrée dans les centres de formation d’orthophonie

formation d'orthophonie

Le métier d’orthophoniste demande de solides compétences en langue française. L’orthographe, la grammaire et la syntaxe du candidat doivent être irréprochables. Ce métier demande aussi d’être pédagogue afin de s’adapter au profil et à l’âge de chaque patient afin de l’aider à corriger ses difficultés. Enfin un orthophoniste doit se former tout au long de sa carrière en matière, entre autres, de neuropsychologie ou de linguistique. Le certificat de capacité d’orthophoniste est obtenu au bout de 5 années d’études et suite à la présentation d’un mémoire. Pour intégrer un centre de formation, il faut réussir les épreuves d’admission. Pour être prêt, les candidats peuvent suivre une prépa d’orthophoniste pendant un an.

Les conditions pour passer le concours d’admission

Il n’y a pas de limites d’âge pour s’inscrire au concours d’admission mais le candidat doit justifier de l’obtention du Baccalauréat ou du DEAU (Diplôme d’Accès aux Études Universitaires). Il existe plusieurs possibilités pour la préparation aux concours d’orthophonie :

  • préparer le concours seul mais il faut s’armer d’une bonne motivation et avoir une orthographe irréprochable ;
  • s’entraîner avec les outils de préparation aux concours d’orthophonie en ligne ;
  • s’inscrire à une préparation aux concours d’orthophoniste.

Préparer les épreuves écrites

Les épreuves écrites peuvent varier d’une école l’autre mais elles sont toutes axées sur l’emploi de la langue française. Lors de la préparation au concours d’orthophoniste, le candidat doit apprendre à rédiger pour l’épreuve du résumé ou de la synthèse d’un texte et approfondir ses connaissances pour les épreuves de culture générale. Il doit également s’entraîner pour passer les tests psychotechniques qui font appel à la logique et à l’observation.

Préparer l’épreuve orale

Le candidat accède à l’oral seulement s’il a réussi les épreuves d’admissibilité. Cette épreuve permet aux examinateurs d’évaluer son engagement pour intégrer le centre de formation et ses connaissances sur le métier. Si cette épreuve ne fait pas appel à un apprentissage précis, il est toutefois nécessaire, lors de la préparation aux concours d’orthophoniste, de s’entraîner afin d’être à l’aise le jour de l’entretien.